Crête des Monts Făgăraş (Carpates – Roumanie)

Crête des Monts Făgăraş (Carpates - Roumanie)

Édition : avril 2018
Première édition : avril 2016
ISBN : 9782955238721

Relevez le défi de la traversée des Munții Făgăraș

Tarif : 9,90 €
Ajouter au panier

Ajoutez ce guide à votre panier et recevez les liens de téléchargement par e-mail du topo Guide Apacheta au format PDF, de la trace GPS aux formats GPX/KMZ et bénéficiez des mises à jour gratuites pendant 6 mois.

Présentation

Crête des Monts Făgăraş

Les Monts Făgăraş sont des montagnes situées dans les Carpates Méridionales de Roumanie qui dominent la région de Transylvanie, entre les villes de Braşov et Sibiu. Ce massif, culminant au sommet du Vârful Moldoveanu à 2544 mètres d’altitude, est le plus imposant et le plus haut du pays et le second sur l’ensemble des Carpates. De nombreux sentiers balisés arpentent ces montagnes permettant ainsi de découvrir cette longue crête découpée.

Vous trouverez dans ce guide de plus de 35 pages, toutes les informations nécessaires pour organiser votre randonnée, un descriptif complet des itinéraires, ainsi qu’une trace GPS associée au topo.

previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

Destination

Les Munții Făgăraș en Roumanie

L’origine du nom Făgăraş n’est pas certaine. Le plus ancien document mentionnant le château de Făgăraș, situé dans la petite ville de Făgăraș au pied du massif, date de 1291 et utilise le mot fogra. Il pourrait venir du hongrois fogor (dérivé de fogoly potârniche) qui signifie un lieu où abondent les perdrix, ou alors du petchénègue (peuple nomade d’origine turque) fagar šu qui signifie l’eau de cendres.

Le massif des Monts Făgăraş, ou Munții Făgăraş en roumain, se situe dans la chaîne des Carpates en Roumanie, entre les villes de Braşov et Sibiu. Il fait partie des Carpates Méridionales, souvent surnommées les Alpes de Transylvanie. Le massif, ressemblant à une imposante colonne vertébrale longue de 70 kilomètres, s’étend d’Est en Ouest sur près de 2 400 kilomètres carrés. Il compte 8 sommets dépassant les 2 500 mètres d’altitude, dont le plus élevé est le Vârful Moldoveanu, le point culminant du pays avec ses 2 544 mètres d’altitude. Les Monts Făgăraş sont le second massif le plus imposant des Carpates après celui des Tatry (Tatras en Français). Il est situé à cheval sur la Slovaquie et la Pologne, et culmine à 2 655 mètres d’altitude. Véritable rempart naturel, le massif des Monts Făgăraş est comme une frontière à l’intérieur même du pays, séparant le plateau transylvanien des plaines du Sud de la Valachie. Seule la célèbre route Transfăgărăşan permet de le franchir. Elle transperce la montagne par un tunnel au niveau du lac Bâlea, le plus imposant des lacs glaciaires que comptent les Monts Făgăraş.

La végétation des Monts Făgăraş est riche, diversifiée, et varie suivant l’altitude. Elle se décompose en deux secteurs. Jusqu’à 1 800 mètres d’altitude s’étend la zone forestière qui comprend principalement des hêtres, des bouleaux, des érables et des conifères. Au-dessus se trouve la zone alpine située entre 1 600 et 2 500 mètres d’altitude qui abrite des prairies, des genévriers ainsi que des bosquets. Quant à la faune, elle est similaire à celle des Alpes, avec notamment des chamois et des marmottes en altitude, des chevreuils et des sangliers en forêt. Mais un animal disparu de nos contrées règne toujours dans la chaîne des Carpates, l’ours, qui est ici chez lui.

Malgré leur beauté, les Monts Făgăraş comptent peu de zones protégées. Ils restent un massif naturel, exploité par les forestiers, les bergers et les touristes. Aujourd’hui avec son patrimoine culturel et folklorique, ses châteaux et ses forteresses, le Sud de la Transylvanie attire les touristes. Durant la saison estivale, les Roumains arrivent de la capitale pour passer leurs vacances d’été dans cette région agréable. Les Monts Făgăraş sont devenus un haut lieu de la randonnée en Roumanie. Ils attirent aussi bien des marcheurs occasionnels, concentrés dans le secteur du lac Bâlea pour des raisons de commodité d’accès, que des randonneurs qui explorent le sentier en étoile depuis un refuge ou encore des aventuriers qui se lancent dans la grande traversée du massif.

Difficultés

Niveau de difficulté du trek

La traversée des Monts Făgăraş par la crête reste une randonnée isolée, physique par son engagement et liée aux conditions météorologiques d’altitude. Elle reste un challenge pour les randonneurs, mais le massif offre la possibilité d’adapter l’itinéraire et les étapes suivant son niveau.

Technique et orientation
   

Les Făgăraş comptent plusieurs passages délicats équipés de chaînes, ainsi que des passages au bord du vide. Ils sont regroupés essentiellement dans l’Ouest du massif et les plus difficiles disposent d’itinéraire bis pour les contourner, notamment dans le secteur du Vârful Negoiu. En cas de météo défavorable, il est fortement conseillé de les emprunter. Concernant orientation, les itinéraires sont bien balisés et les chemins évidents. Seul le long passage dans le secteur des exploitations forestières peut poser des soucis. Là aussi, un itinéraire bis est disponible au départ de la Cabană Plaiul Foii.

Physique et endurance
   

Certaines étapes peuvent être longues et demandent d’être en forme physiquement, surtout pour une traversée en autonomie. Il est possible de découper les étapes, les abris de montagne ne manquant pas, mais cela demande alors d’emporter un peu plus de nourriture. Il est également possible de rejoindre les différents refuges gardés afin de profiter du confort qu’ils apportent. Ils sont généralement éloignés de l’itinéraire principal et allongent donc un peu la durée du trek.

Isolement et autonomie
   

Durant la haute saison, le massif est fréquenté, surtout la partie centrale entre le complexe de Bâlea et le Vârful Moldoveanu. Même en étant loin de toute route, vous ne serez pas complètement seul. De plus, la civilisation n’est jamais très loin, il suffit d’emprunter une vallée sur le versant Nord du massif pour la retrouver. La traversée sur la crête demande d’être en autonomie, mais il est possible de gagner facilement les différents refuges situés dans les vallées.

Dénivelé et altitude
   

Les dénivelés journaliers cumulés sont importants et certaines grimpettes sont parfois raides, mais il n’y a pas de longues montées épuisantes. L’itinéraire monte et descend tout au long de la journée, permettant ainsi d’équilibrer les difficultés. Concernant l’altitude, les Monts Făgăraş sont le deuxième massif le plus imposant des Carpates et culminent à 2 544 mètres d’altitude en haut du Vârful Moldoveanu.

Itinéraires

Itinéraires et carte du trek

Carte interactive
Carte interactive

Les Monts Făgăraş comptent des centaines de kilomètres de sentiers de randonnée. Ils ne se limitent pas à ceux décrits dans ce guide. Vous trouverez dans cet ouvrage l’itinéraire principal qui traverse le massif par les crêtes d’Est en Ouest. Il fait partie intégrante de la Via-Carpatia, le grand chemin de randonnée international qui traverse l’ensemble de la chaîne des Carpates. Les secteurs les plus intéressants en matière de randonnée se trouvent bien évidemment au niveau de la crête, qui offre un panorama exceptionnel sur l’ensemble du massif, ainsi que sur le plateau transylvanien.

Le massif offre des itinéraires de tous niveaux, pouvant aller de la randonnée journalière jusqu’à dix ou douze jours de marche. Toutefois, à moins de disposer d’un véhicule personnel, il est préférable d’opter pour un minimum de deux ou trois jours. Le secteur le plus fréquenté se trouve entre le complexe de Bâlea, qui permet un accès rapide à la crête, et le Vârful Moldoveanu, l’attraction principale des Monts Făgăraş.

Randonnées de 2 à 7 jours : Vârful Moldoveanu. L’une des randonnées courtes les plus intéressantes consiste à rejoindre la Cabană Podragu au départ de Victoria. De là, vous pouvez atteindre aisément le Vârful Moldoveanu, puis redescendre par l’une des vallées conduisant à Victoria ou Sâmbăta, le tout en 2 ou 3 jours. Pour des randonnées plus longues, prenez le départ de la traversée à Zărnești et quittez le massif par une vallée donnant sur le versant Nord, en passant par le refuge (cabană) Sâmbetei ou Podragu.

Randonnées de 7 à 10 jours : Traversée des Făgăraş. La traversée intégrale de la crête de Monts Făgăraş demande 7 à 10 jours de marche suivant votre niveau et l’itinéraire choisi. En effet, il est possible d’effectuer la traversée en restant en permanence sur la crête, l’itinéraire le plus court, ou en rejoignant les différents refuges gardés se trouvant à l’écart pour prendre un repas chaud et y passer la nuit. À tout moment, vous pourrez quitter le massif par une des vallées du versant Nord, soit par le complexe de Bâlea, soit par les refuges (cabană) Negoiu, Bărcaciu ou Suru.

Randonnées de plus de 10 jours : Traversée des Piatra Craiului et Făgăraş. Il est possible de réaliser une randonnée de plus de 10 jours en effectuant la traversée de l’impressionnant petit massif Piatra Craiului (non décrit dans ce guide) avant d’entamer celle des Făgăraş. Toujours au départ de Zărnești, il suffit de prendre la direction du village de Măgura et d’emprunter l’un des sentiers du parc qui conduit au sommet de la crête pour redescendre ensuite vers le refuge (cabană) Garofița Pietrei Craiului ou l’abri (refugiul) Şpirla, points de départ pour la traversée des Monts Făgăraş.

Carte des itinéraires détaillés dans ce guide

Carte Ouest de la Crête des Monts FăgăraşCarte Est de la Crête des Monts Făgăraş

Extrait

Télécharger un extrait

Pour recevoir gratuitement un extrait du guide et de la trace GPS, complétez le formulaire. Vous recevrez un e-mail automatique avec les documents en pièce jointe.

Votre prénom, nom*

Votre e-mail*


Les champs marqués d’un astérisque* sont obligatoires.
Vos données resteront confidentielles et ne seront jamais vendues, données ou louées à un tiers. Consultez la page Mentions légales.

Guide Apacheta