Traversée de l’île de Karpathos (Archipel du Dodécanèse en mer Égée – Grèce)

Traversée de l’île de Karpathos (Archipel du Dodécanèse en mer Égée - Grèce)

Édition : prévue pour 2020
Première édition : prévue pour 2020
ISBN : 9782955238776

Entre mer et montagne, une randonnée sous le soleil grec

.

Inscrivez-vous ci-dessous pour être tenu informé de la publication de ce guide

Présentation

Traversée de l’île de Karpathos

Karpatos / Κάρπαθος est l’une des plus grandes îles de l’archipel grecque du Dodécanèse en mer Égée. Éloignée et isolée, elle a conservé toute son authenticité. Parcourir cette île montagneuse à pied permet d’aller à la découverte de ses ravissants villages portuaires et montagnards, de ses crêtes et sommets qui dominent la mer, ainsi que de ses plages paradisiaques aux eaux turquoises.

Vous trouverez dans ce guide de 40 pages, toutes les informations nécessaires pour organiser votre randonnée, un descriptif complet des itinéraires, ainsi qu’une trace GPS associée au topo. Un fichier GPS complet de 300 km de sentiers qui comprend 10 traces et 110 waypoints.

Plateau de la pointe Sud
Village d'Arkasa
Village d'Arkasa
Ruines de la cité antique d'Arkeseia
Figues de Barbarie
Sommet du Troulos à 609m
Une Aloni, aire de battage
Végétation épineuse
Bivouac à la belle étoile
Sommet du Kali Limni à 1215m
Panorama du Kali Limni
Village Kato Lefkos et sa plage
Plage naturiste isolée
Coucher de soleil sur la mer
Couleurs matinales sur les montagnes
Une chèvre sauvage
Village de Mesochori
L'église de Mesochori
À travers une bois de pins
Les moulins de Spoa
Machinerie du moulin
Le vent sculpte les arbres
Sentier panoramique sur la mer
Une chapelle face à la mer
Village d'Olympos
L'église d'Olympos
Une femme en tenue traditionnelle
Plat typique, la salade grecque
La vallée du village d'Avlona
Le pointe Nord-Ouest de l'île
Ruines de la cité antique de Vrykous
Une chapelle dans une grotte
La baie de Tristomo et l'îlot de Saria
La lagune de la baie de Tristomo
Un oiseau de la lagune
Le bateau pour l'îlot de Saria
La mer Égée
Sentier côtier
Une des nombreuses chapelles de l'île
Plage isolée de Vanada
Snorkeling ou randonnée subaquatique
Village de Diafani
Plantation d'oliviers
Des olives
Plage isolée de Papa Minas
Une eau turquoise
Village de Menetes
Une tarvene du village
Ambiance intemporelle
Dernière plage avant l'aéroport
previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

 

Ce guide a été réalisé avec le soutien de Paths of Greece, ainsi que du Comité du tourisme et du développement de Karpatos.

Destination

L’île de Karpathos

Deuxième plus grande île de l’archipel du Dodécanèse en mer Égée, l’île de Karpatos / Κάρπαθος se situe entre les îles de la Crète et de Rhodes. Elle s’étend sur une cinquantaine de kilomètres, pour seulement six à dix kilomètres de large. Elle est complétée au Nord par l’îlot inhabité de Saria / Σαρία, distant d’une centaine de mètres seulement. Les paysages de Karpathos sont essentiellement montagneux et l’île culmine à 1215 mètres d’altitude, au sommet du Kali Limni / Καλή Λίμνη. La partie Nord est plus sauvage et accidentée, avec quelques villages perchés à flanc de montagne, quant à la partie Sud, plus irriguée, aux terres fertiles, elle est plus habitées et développée. Le long de la côte s’étendent de nombreuses plages de sable fin ou de galets. L’île compte 6300 habitants, dont 2000 vivent dans la ville portuaire de Pigádia / Πηγάδια.

Par sa situation géographique, l’île de Karpatos / Κάρπαθος connut de multiples influences. À partir de l’an 2000 av. J.-C., l’île fait partie du royaume de la civilisation minoenne de Crète. Avec une population importante, elle est culturellement et économiquement développée. Karpatos / Κάρπαθος participa à la guerre de Troie, le conflit légendaire de la mythologie grecque qui apposa les rois de Grèce aux Troyens, provoqué par l’enlèvement d’Hélène, reine de Sparte. Son nom, avec l’inversion de deux lettres, figure dans l’Iliade d’Homère sous le nom de Krapathos. Elle fut par la suite conquise par les Doriens venus du Nord de la Grèce, puis elle passe vers l’an 400 av. J.-C., sous l’égide de Rhodes, l’île voisine. Elle devient alors membre de la première alliance politique et militaire athénienne qui rassemble 150 cités grecques. Plus tard, Karpatos / Κάρπαθος est intégré à l’Empire romain en 42 av. J.-C., puis à sa chute, à celui des byzantins vers l’an 300 ap. J.-C.. Elle passera par la suite entre les mains des Vénitiens, des Turcs et des Italiens en 1912, jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale. En mars 1948, Karpatos / Κάρπαθος, ainsi que toutes les îles du Dodécanèse sont libérées et unies à la Grèce. Durant sa longue histoire l’île fut nommée : Tetrapolis, Anemoess, Kerpe, ou encore Scarpanto en italien.

Aujourd’hui, l’île compte de nombreux villages qui n’ont pas été touchés par le temps. Des villages de montagne aux villages de pêcheurs, ils ont su garder leur authenticité et renferment un charme rarissime. Si l’île vit principalement du tourisme, celui-ci reste modéré, Karpatos / Κάρπαθος ne dispose pas des infrastructures nécessaires pour accueillir un tourisme de masse. Les chapelles, les églises, les monastères historiques, qui pour certains renferment de magnifiques mosaïques byzantines, fresques turques, sont un attrait supplémentaire. Les différents sites archéologiques des anciennes cités antiques qui formaient Tetrapolis sont également des étapes incontournables pour découvrir l’île. Ses traditions et ses coutumes exceptionnellement riches sont puisées dans des racines anciennes que la population locale a su préserver. La position géographique lointaine et isolée de l’ile a permis cette préservation, mais aussi, la dévotion des habitants à les maintenir. Le folklore de Karpatos / Κάρπαθος compte notamment les mantinades, récits, poèmes ou comptines chantées au rythme de la musique. Il rassemble aussi des chants, danses, proverbes, devinettes, contes, mythes, jeux… Les malédictions, les serments, font partie de la vie quotidienne des habitants, depuis l’antiquité.

Si les plages sont l’une des attractions principales de Karpatos / Κάρπαθος, les activités aux contacts de la nature sont nombreuses : plongé, planche à voile, snorkelling, randonnée, escalade, ou encore ornithologie… La nature de cette île rocheuse regorge de merveilles. Son relief montagneux préservé offre aux visiteurs des paysages d’un éclat naturel remarquable, alliant la beauté de la montagne à celui de la mer. Des hauts sommets jusqu’aux baies aux eaux cristallines, l’île jouit de 18 écosystèmes. La moitié Nord de l’île est classée Natura 2000 afin de préserver sa faune et sa flore fragiles. Près de 90 espèces endémiques, rares ou en voie de disparition, ont été répertoriées, dont le silène de Holzman, protégé par le traité de Berne et la loi grecque. Les pentes orientales de l’île sont recouvertes principalement de pins de Calabre, mais d’autres espèces d’arbres méditerranéens, comme l’arbre au mastic ou le caroubier, viennent compléter le paysage. En altitude, ce sont les arbustes et les plantes, tels que le genévrier de Phénicie, l’euphorbe arborescente ou encore une variété endémique de germandrée, qui prospèrent. Le long des côtes rocheuses, dans un environnement venteux et salé, poussent des espèces rares comme le limonium Carpathum et le zygophyllum Album.

En voie de disparition, quelques dizaines de phoques moine de Méditerranée vivent le long des côtes. Mammifère marin le plus menacé d’Europe, il trouve ici un refuge de reproduction. Au-delà des phoques, des crustacés, mollusques et coquillages, comme la grande nacre qui peut mesurer plus d’un mètre, peuplent également les eaux. La faune terrestre est constituée de différents petits mammifères, ainsi que d’amphibiens et de reptiles. Dans le ciel, 43 espèces d’oiseaux ont été recensées, dont 11 se reproduisent localement. Parmi les rapaces, sont présents, des aigles de Bonelli, des buses féroces, des faucons d’Éléonore et pèlerins. En bord de mer, il est possible d’observer des cormorans huppés et des goélands d’Audouin. Vous serez également émerveillé par la beauté des Monticoles merle-bleu, des guêpiers de Perse et d’Europe.

L’île de Karpatos / Κάρπαθος n’est pas très grande, mais elle est un concentré de la nature, de la culture et de l’histoire des îles grecques de l’archipel du Dodécanèse. De nombreux sentiers de randonnée permettent d’explorer chaque recoin de ce petit bout de terre de la mer Égée. Avec un tourisme modéré, elle a su garder une vraie authenticité qui comble tous les voyageurs qui la sillonnent.

Difficultés

Niveau de difficulté du trek

La traversée de l’île de Karpathos est une randonnée qui emprunte des sentiers majoritairement accessibles à tous, avec quelques passages plus sauvages en hors sentier. L’itinéraire rejoint les plages, les villages et les sommets de l’île. Réalisable en autonomie, en dormant à la belle étoile ou en hôtel, il ne présente pas de difficulté majeur. Il est possible d’adapter facilement les étapes suivant son niveau et ses envies.

Technique et orientation
  

La traversée ne présente pas de passages difficiles, les plus délicats se limitant à la descente d’un petit éblouis ou à mettre les mains pour passer un bloc rocheux. Elle est à la portée de tous les randonneurs, y compris aux débutants. La principale difficulté réside dans l’orientation. Le balisage est présent sur certaines étapes, mais absent sur d’autres. Parfois, l’itinéraire emprunte des passages hors sentier où il faut trouver son chemin. Elle demande une petite compétence en matière d’orientation ou d’utiliser la trace GPS fournie.

Physique et endurance

Les étapes étant libres, il est facile d’adapter la longueur des journées suivant ses envies et son niveau. De manière générale, ce trek ne demande pas d’avoir une condition physique particulière. L’itinéraire traversant régulièrement des villages, il est possible de se restaurer dans les tavernes et de se reposer dans des hôtels, des nuits à la belle étoile.

Isolement et autonomie
  

Le trek reste isolé dans son ensemble, mais l’île étant petite, la civilisation n’est jamais loin en cas de besoin. Il n’y a que dans la partie Nord autour des villages et au sommet du Kali Limni que les sentiers sont un peu fréquentés par les randonneurs. Une certaine autonomie en nourriture est nécessaire, les épiceries dans les villages étant limitées. Par contre, il y a des tavernes dans chaque village pour s’arrêter manger. L’eau est présente sur l’ensemble de l’île.

Dénivelé et altitude
 

Les dénivelés ne sont pas excessifs, même si l’itinéraire redescend à plusieurs reprises jusqu’au niveau de la mer. Les grimpettes peuvent être parfois un peu raides, mais les dénivelés sont généralement bien équilibrés sur l’ensemble de la journée. L’altitude ne dépasse pas les 1215 mètres au sommet du Kali Limni.

Itinéraires

Itinéraires et carte du trek

Carte interactive
Carte interactive

Plus de vingt-cinq sentiers de randonnée balisés parcourent l’île de Karpatos / Κάρπαθος. Ils sont numérotés ΟΛ1, ΟΛ2… pour la région d’Olympos / Όλυμπος et ΚΑ1, ΚΑ2… pour la région de Pigádia / Πηγάδια (Karpathos / Κάρπαθος). Ce réseau est complété par de nombreux autres sentiers et chemins. Quelle que soit la durée que vous souhaitez accorder à votre randonnée, vous trouverez votre bonheur. L’île peut s’explorer en effectuant des petites étapes journalières pour découvrir les villages et profiter des plages. Si vous ne faites pas de halte particulière, il ne faut pas plus de sept jours pour effectuer la traversée complète.

Il n’existe pas de sentier de grande randonnée balisé qui traverse intégralement l’île. Cette traversée s’effectue en empruntant des chemins, des sentiers balisés ou non, et quelques passages en hors sentier. Dans ce guide, les étapes ne sont pas décrites au jour le jour, mais d’un village à l’autre, chacun étant libre de constituer son propre itinéraire. Vous pouvez découper vos étapes journalières suivant votre rythme et surtout, suivant vos envies. Des emplacements pour passer la nuit sont conseillés tout le long de la traversée.

Extrait

Télécharger un extrait

— prochainement —

Guide Apacheta