Châteaux et forteresses de Transylvanie

SChâteaux et forteresses de Transylvaniei vous envisagez d’effectuer un trek dans les Carpates roumaines (voir le Guide Apacheta – Crête des Monts Făgăraş), ne manquez pas de découvrir également la Transylvanie. Cette région abrite un impressionnant patrimoine issu de son époque médiévale. Suite à près de neuf siècles de présence saxonne, la Transylvanie revendique un patrimoine culturel et architectural unique en Europe : des églises fortifiées construites entre le 13ème et 15ème siècles, dont sept sont classées au patrimoine mondial par l’UNESCO, ainsi qu’une collection de châteaux de défenses érigés entre le 14ème et 18ème siècles pour se protéger des envahisseurs et des châteaux plus imposants et luxueux à partir de 1800.

Châteaux et forteresses autour de Brașov

Forteresse de Făgăraş : Construite en 1310 sur le site d’une ancienne forteresse en bois du 12 ème siècle (brûlée par les Tartares en 1241), Făgăraş fut élargie entre le 15ème et 17ème siècles et a été considérée comme l’une des fortifications les plus fortes en Transylvanie. La forteresse était entourée d’un fossé profond qui, en temps de guerre ou de troubles sociaux, pouvait facilement être rempli par un ruisseau. Le pont sur le fossé était le seul point d’accès. La forteresse dispose de trois étages et cinq tours. Les maisons de la forteresse magnifiquement préservées abritent le musée du comte de Făgăraş, exposant des objets romains, artisanaux, folkloriques et une collection d’armes médiévales.

Château de Peles : Niché au pied des Monts Bucegi dans la pittoresque ville de Sinaia, le château de Peles est un chef-d’œuvre de l’architecture allemande, considéré comme l’un des châteaux les plus spectaculaires d’Europe. Commandé par le roi Carol Ier en 1873 et achevé en 1883, il servi de résidence d’été à la famille royale jusqu’en 1947. Ses 160 chambres sont décorées avec les plus beaux exemples de l’art européen, des lustres en cristal de Murano, des vitraux allemands et les murs sont recouverts de cuir. Il a été le premier château européen entièrement éclairé par l’électricité, produite par générateur.

Château de Bran : Entouré d’une aura de mystère et de légende et perché au sommet d’un rocher de 60 mètres de haut, le château de Bran doit sa renommée à ses imposantes tours et tourelles, ainsi qu’au mythe de Dracula. Construit sur le site d’une forteresse datant de 1212, le château a été documenté dans un acte délivré par Louis Ier de Hongrie de 1377, donnant aux Saxons de Kronstadt (Brașov) le privilège de construire une citadelle. Des escaliers étroits et sinueux mènent à quelque 60 chambres, reliées par des passages souterrains et qui abritent des collections de meubles, armes et armures datant du 14ème au 19ème siècles.

Châteaux et forteresses de Transylvanie

Eglise fortifiée de Hărman : Située dans le cœur du village de Hărman (Honigburg en allemand, ce qui signifie château de miel), cette église fortifiée date du 13ème siècle et fut construite par les Saxons. De solides murs et remparts entouraient l’église et des tours massives ont été ajoutées par la suite. Le chœur a été construit dans une forme carrée avec une voûte ressemblant à une croix. Elle était entourée de deux chapelles.

Eglise fortifiée de Cristian : L’église évangélique de style gothique du village de Cristian, datant de 1495, se trouve sur le site d’une basilique romaine du 13ème siècle. Construite au 16ème siècle, l’église est enfermée entre deux rangés de murs gardés par des tours. Deux tunnels souterrains permettaient aux villageois de fuir, de la forteresse vers la forêt ou à un ancien monastère, en temps de siège.

Eglise fortifiée de Prejmer : La plus grande église fortifiée d’Europe du Sud, Prejmer a été construite par les chevaliers teutoniques de 1212 à 1213. Les puissants murs qui l’entourent , mesurent 12 mètres de haut et 3 à 4 mètres d’épaisseur. L’accès au bâtiment se fait à travers un passage voûté fortifié de 30 mètres de long avec deux rangés de portes. Durant ses 500 ans d’existence, la forteresse fut assiégée une cinquantaine de fois. Cependant, elle n’a été prise qu’un seulement et une fois, en 1611 par Gabriel Báthori, prince de Transylvanie.

Forteresse de Râșnov : Cette forteresse est perchée sur une colline rocheuse et domine la ville de Râșnov, 200 mètres plus bas. Elle fut construite par les Chevaliers Teutoniques pour se protéger et lutter contre les invasions des Tartares, puis elle fut agrandie et modernisée par les populations saxonnes locales. Stratégiquement située sur la route commerciale reliant la province de Transylvanie à celle de la Valachie. Le système défensif comprenait neuf tours, deux bastions et un pont-levis. Entourée par 150 mètres de pentes abruptes, elle n’a été prise qu’une seule fois en 1612, lorsque des envahisseurs trouvèrent un chemin secret menant à l’intérieur de la forteresse. Elle comptait au moins 30 maisons, une école, une chapelle et d’autres bâtiments plus communément associés à un village.

Châteaux et forteresses de Transylvanie

Châteaux et forteresses autour de Sibiu

Eglise fortifiée de Bietran : Le village de Biertan abrite l’une des plus grandes et les plus impressionnantes forteresses médiévales de Transylvanie. Entourée de rues pittoresques et de vignobles, l’église fortifiée de datant du 15ème siècle, est perchée sur une colline au milieu du village. Trois niveaux de murailles de 10 mètres de haut, reliées par des tours et des portes, encerclaient le complexe, le rendant ainsi impossible à conquérir à l’époque médiévale. Dotée d’une architecture de style gothique tardif avec des portes lourdes, l’église possède le plus grand autel en bois multi-panneaux de Transylvanie et une porte en bois remarquable qui protégeait autrefois les trésors dans la sacristie.

Eglise fortifiée de Calnic : Construite au 15ème siècle par le comte Chyl de Kelling, l’église fortifiée de Calnic est l’une des structures défensives les plus imposants de la Transylvanie. De 1269 jusqu’à 1430, elle servi de résidence pour la noblesse saxonne avant d’être vendue à la communauté paysanne de Calnic. Entourée par de hauts murs fortifiés et possédant deux tours de défense, la forteresse résista à plusieurs sièges ottomans. La tour Siegfried de cinq étages, le point de repère de la forteresse, est dotée de couloirs défensifs et des fenêtres de tir.

Eglise fortifiée de Cisnadie : Construit au 12ème  siècle comme une basilique romane, l’église fut fortifiée au cours du 15ème siècle pour protéger la population locale saxonne contre les raids ottomans répétés. Elle se dota alors de tours fortifiées aux entrées, d’une double structure de mur de défense, un fossé et plusieurs tours de guet. L’horloge installée à 60 mètres de haut dans une des tours en 1868, n’a jamais subit de de répartition !

Château de Corvin : Le plus grand château de style gothique en Roumanie, Corvin fut construit par la famille Anjou sur le site d’un ancien camp romain. Le château servi de forteresse jusqu’au milieu du 14ème siècle, quand il est devenu la résidence du dirigeant de Transylvanie, Lancu de Hunedoara. Il améliora la forteresse en la transformant en château, le plus beau de Transylvanie. La structure magnifiquement préservée dispose d’une somptueuse salle des Chevaliers, d’un impressionnant pont-levis, de hauts contreforts, d’une cours intérieure, d’une chapelle et quelques 50 chambres resplendissantes.

Source de l’article : www.romaniatourism.com

Laisser un commentaire

Guide Apacheta