Difficultés du trek de Choquequirao

Difficultés du trek de ChoquequiraoLa cité Inca de Choquequirao se situe en haut d’une crête dans la Cordillère Vilcabamba (découvrir ce trek avec le Guide Apacheta – Cités Incas de Vilcabamba). A ce jour, elle est accessible uniquement à pied. L’itinéraire le plus court et le plus couramment emprunté, est celui au départ du village de San Pedro de Cachora. Un trek en de 4 jours en aller-retour, qui n’est pas des plus faciles, surtout pour les personnes non habituées à la randonnée.

Le départ du trek se trouve à 2920 mètres d’altitude et le site archéologique à 3060 mètres. Mais entre les deux, il faut franchir le Río Apurímac au fond d’un canyon à 1500 mètres d’altitude. Ce qui fait un dénivelé total de 1500 mètres de descente, suivi de 1500 mètres de montée, qu’il faudra faire deux fois sur les quatre jours, à l’aller et au retour. Pour cela, le sentier effectue de longues séries de zigzags impressionnantes.

A cela s’ajoute souvent la chaleur. A si basse altitude, pour les Andes Péruviennes, et encastré dans cette vallée étroite, il y fait généralement très chaud. Le soleil cogne fort et les coins à l’ombre sont peu nombreux. De toute façon, il est difficile de s’arrêter trop longtemps pour se reposer ou profiter du soleil. La région est infestée de petits moucherons. Si aux premiers abords, ils semblent inoffensifs, leurs piqûres sont redoutables. La démangeaison peu perdurer jusqu’à une semaine !

Difficultés du trek de Choquequirao

Une découverte inoubliable

Ce trek, un peu exigeant physiquement, peut également s’effectuer avec l’aide d’un muletier et ses mules si besoin. Quelque soit la façon d’aborder l’itinéraire, au bout du chemin la récompense est à la hauteur des difficultés ! Découvrir la cité de Choquequirao peu fréquentée, surtout en comparaison avec celle du Machu Picchu, après deux jours d’effort, est un moment inoubliable de son séjour au Pérou.

Laisser un commentaire

Guide Apacheta