Pehuèn, l’arbre qui a vu les dinosaures

Pehuén, l’arbre qui a vu les dinosauresL’araucaria du Chili (Araucaria araucana) est un arbre originaire de Patagonie du Nord, présent le long de la Cordillère des Andes chilienne et argentine. Sur ces terres du bout du monde, cet étrange conifère est plus connu sous le nom de pehuèn. Le mot pehuèn vient du mapudungun, la langue des Mapuches, un des peuples amérindiens de Patagonie les plus importants démographiquement. Le pehuèn a joué un rôle important dans l’histoire, le développement et les croyances au sein des peuples patagons. Par exemple, les Pehuenches tiennent leur nom de cet arbre dont ils avaient fait de son fruit, le piñon (pignon), une des bases de leur alimentation.

Une des particularités de cette espèce, c’est qu’il y a des arbres mâles et des arbres femelles. Les cônes (sorte de grosse pomme de pain) des mâles sont regroupés en grappes, alors que ceux des femelles, plus gros, sont isolés sur les branches. Celles-ci peuvent contenir entre 100 à 200 pignons (graines).

Pehuén, l’arbre qui a vu les dinosaures

L’araucaria peut atteindre les 40 mètres de haut et son tronc mesure entre 1 à 1,5 mètre de diamètre. Lorsqu’il est jeune, le tronc est recouvert de feuilles qui, lorsqu’il les perd, laissent sur celui-ci des marques bien particulières formant des carreaux le long du tronc. Ses feuilles persistantes, qui s’étendent sur l’intégralité de ses branches, sont comme des écailles qui lui confèrent une protection naturelle.

Un arbre millénaire

Le pehuèn est une espèce millénaire, elle daterait du jurassique et elle aurait donc côtoyé les dinosaures ! Aujourd’hui menacé, il est surtout présent dans les parcs nationaux du Chili et d’Argentine, comme ceux de Villarrica, Lanín, Nahuel Huapi (télécharger le guide de ce parc), Puyehue…

Laisser un commentaire

Guide Apacheta