Choisir son réchaud de randonnée

Le choix de son réchaud pour un trek est un point important. Suivant la destination, le réchaud à gaz, à alcool ou à bois, sera à privilégier. Si le réchaud à gaz est le plus répandu auprès des randonneurs, pour certaines destinations, il n’est pas le plus approprié. Le type de cartouche de gaz disponible dans le pays de destination, le risque d’incendie, la réglementation, la météo… sont autant de paramètres à prendre en compte pour bien choisir votre réchaud de randonnée.

Il existe 4 types de réchaud, le réchaud à gaz, le réchaud à alcool (liquide ou solide), le réchaud à bois et le réchaud à essence. Si le réchaud à essence est adapté aux cyclotouristes, il l’est bien moins pour les randonneurs. A part quelques exceptions de destinations, il est même, pas du tout adapté pour le trekking. Pour le réchaud à alcool solide, il est peu puissant, il s’agit surtout d’un réchaud de secours. Il n’est pas fait du coup mention de ces deux types de réchauds dans ce comparatif.

Le réchaud à gaz

Le réchaud à gaz (à valve vissable, système international) est le plus fiable, le plus puissance et le plus simple d’utilisation. Il est le réchaud le plus populaire auprès des randonneurs. Par contre, trouver des cartouches de gaz peut parfois se révéler parfois délicat dans certains pays, voire impossible. Il est dans ce cas préférable d’opter pour un autre réchaud.

Réchaud à gaz

Le réchaud à alcool

Le réchaud à alcool liquide est compact, léger et permet de bien doser son carburant durant le trek. Il est assez facile de trouver de l’alcool à 90° en pharmacie un peu partout dans le monde. Par contre, sa puissance est moindre et il est très sensible au vent. Pour les destinations où le vent peut être important, il n’est pas très adapté. Il peut très bien se combiner avec un réchaud à bois.

Le réchaud à alcool

Le réchaud à bois

Le réchaud à bois offre de nombreux avantages, il ne nécessite pas de soucier du carburant, ni de le transporter, il est convivial, il réchauffe… Mais il trouve ses limites avec la haute altitude, lorsqu’il n’y a plus d’arbre ou d’arbuste, ainsi que dans les parcs nationaux où généralement le feu est interdit et les régions sensibles aux incendies. Il peut très bien se combiner avec un réchaud à alcool.

Réchaud à bois

Les réchauds conseillés par destination

Réchaud à gaz Réchaud à alcool Réchaud à  bois
Crête des Monts Făgăraş
Peaks of the Balkans
Grande Traversée de Transcarpatie
Cape Wrath Trail
Traumpfad le chemin de rêve
Parc National Nahuel Huapi
Cités Incas de Vilcabamba

réchaud conseillé    possible, mais pas le meilleur    réchaud déconseillé

Guides Europe

En Roumanie, pour la traversée de la Crête des Monts Făgăraş, le réchaud à gaz est le plus approprié. Il est facile de se procurer des cartouches de gaz à Brașov. Contenue du vent en altitude et du manque de végétation sur les crêtes, le réchaud à alcool n’est pas conseillé (à moins de bien le protéger du vent) et le réchaud à bois déconseillé.

Au Monténégro, Albanie et Kosovo, sur le tour du Peaks of the Balkans, les seules cartouches de gaz que l’on trouve sur place sont des cartouches perçables (non compatibles avec les réchauds français). Le réchaud à alcool et le réchaud à bois sont bien plus appropriés et peuvent être combinés. Suivant la météo et l’altitude à laquelle vous serez, vous pourrez utiliser soit l’un, soit l’autre.

En Ukraine, pour la Grande Traversée de Transcarpatie, vous ne trouverez pas de cartouche de gaz au départ du trek. Mais si vous passez par une grande ville auparavant, en Ukraine ou en Roumanie, vous pourrez en trouver. Dans le cas contraire, le réchaud à bois est le plus approprié, éventuellement à combiner avec un réchaud à alcool pour certains bivouacs en altitude.

En Écosse, pour se lancer sur le Cape Wrath Trail dans les Highlands, le réchaud à gaz est le meilleur choix. Il est facile de se procurer des cartouches de gaz à Fort William. Le réchaud à alcool est aussi adapté, surtout si vous prévoyez de dormir dans les bothy. Pour les réchauds à bois, avec les pluies régulières, trouver du bois sec est parfois difficile.

En Autriche et en Italie, le Traumpfad le chemin de rêve traversant plusieurs parcs nationaux où le feu est interdit, le réchaud à bois est à proscrire. Quant à l’alcool, avec le climat d’altitude, il n’est pas le plus adapté. Pour le réchaud à gaz, de nombreux magasins à Innsbruck disposent de cartouches de gaz et il est également possible d’en trouver en chemin.

Guides Amérique du Sud

En Argentine dans le Parc National Nahuel Huapi, il est interdit de faire du feu, le réchaud à bois est donc à oublier. Le réchaud à alcool peut être adapté, mais il ne faut pas oublier que le vent peut souffler fort parfois. Le réchaud à gaz est le plus pratique et l’on trouve des cartouches de gaz à San Carlos de Bariloche.

Au Pérou, pour découvrir les Cités Incas de Vilcabamba, le réchaud à gaz est là aussi le plus adapté, contenu de l’altitude et du climat. Les cartouches de gaz se trouvant d’autant plus à Cusco. Le réchaud à alcool peut être également utilisé, mais il n’est pas le plus approprié. Le feu étant prohibé sur le trek, le réchaud à bois est déconseillé.

Laisser un commentaire

Guide Apacheta